Immobilier

Votre conseiller bancaire : ne lui dites surtout pas ceci…

Cher lecteur,

On peut acheter de l’immobilier pour diverses raisons :

  • Se loger
  • Préparer sa retraite
  • Faire un investissement
  • Devenir indépendant financièrement (c’est-à-dire espérer, à court ou moyen terme, pouvoir vivre de ses loyers).

Mais attention : pour un banquier, même avec un dossier identique, ce n’est pas du tout la même chose !

 

Ne lui parlez pas de ce qu’il ne connaît pas

Si vous parlez d’indépendance financière à un conseiller bancaire, il y a de très fortes chances qu’il n’ait pas la moindre idée de ce que cela signifie.

Tout ce qu’il voit c’est que vous souhaitez un jour quitter votre travail.
Et ça, il n’aime PAS DU TOUT.

Vous êtes directement catalogué comme instable, à risque… Bref, pas le genre de personne à qui on prête de l’argent.

 

Jouez-la « bon père de famille ».

Vous avez trouvé un investissement qui rapporte un énorme cash-flow positif chaque mois. C’est tellement énorme que la liberté financière s’ouvre devant vous. C’est bien. Mais ne dites RIEN.

Soyez monsieur tout le monde : « oui, c’est un investissement sûr, pour bien préparer ma retraite ».
Vooooilà, le banquier est rassuré. Vous voilà correctement catégorisé : vous êtes une personne comme tout le monde, qui va bien sagement travailler jusqu’à ce que son crédit soit remboursé jusqu’au dernier centime. Le banquier sourit. Vous êtes fiable.

 

N’hésitez pas à lui parler de résidence principale…

… même si en réalité vous allez louer le logement. Attention toutefois à ce que cela puisse être crédible. Si vous avez trois enfants et que vous achetez un studio, personne ne va être dupe.

Mais la plupart des banquiers vont considérer beaucoup plus « normal » d’acheter son logement que de faire un investissement. Rassurez-les en leur disant ce qui leur fera plaisir.

Une fois le logement acheté, vous avez le droit de changer d’avis. Finalement, vous allez le louer. Vous n’avez à prévenir personne et personne ne vous demandera jamais rien.

 

Le profil « investisseur » arrive plus tard

Une fois que vous aurez prouvé que vous êtes un excellent investisseur, vous pourrez jouer cartes sur table. Mais au début, faites profil bas. Cela vous facilitera souvent les choses.

Attention : il existe heureusement des banquiers qui comprennent parfaitement ce que nous faisons et avec qui tout dire est un plus. Mais ils sont l’exception et non la règle.

 

Guillaume
Objectif Libre et Indépendant

Poster un Commentaire

15 Commentaires sur "Votre conseiller bancaire : ne lui dites surtout pas ceci…"

Me notifier des
avatar
wpDiscuz