Lifestyle

Deux facteurs majeurs de l’échec

Chère lectrice, cher lecteur,

Chacun de nous aimerait que le monde entier l’adore.

Mais ce n’est pas possible.

La preuve :

Que vous réalisiez n’importe quelle action, il y aura des gens satisfaits, et des gens qui vont vous le reprocher.

Exemple : Vous donnez à une association caritative.

A priori, tout le monde va vous féliciter.

Mais l’association d’à côté va trouver que sa cause à elle est quand même plus importante.

Votre petite dernière va vous dire qu’elle aurait préféré que vous lui offriez le nouveau gadget à la mode.

L’association elle-même va peut-être trouver que vous auriez pu donner plus !

D’autres vont dire « ouais, s’il fait ça, c’est pour payer moins d’impôts ».

Rappelez-vous. Nous parlons ici d’un don à une association caritative. Imaginez alors les réactions à une action moins altruiste.

Vous m’avez compris : quoique vous fassiez, même une bonne action, il y aura des gens contents, et des gens mécontents.

Lorsque l’on sait cela, on se sent libéré.

On fait ce que l’on a à faire. Point.

Que le voisin soit content ou pas, c’est pareil.

L’envie de plaire et la peur de déplaire : deux facteurs d’échec majeurs

Je sais ce qui est bon pour ma famille et pour moi.

Alors je fais ce que j’ai à faire, de la façon dont je sais que je dois le faire.

Je dis ce que j’ai à dire.

Parfois ça choque. Je vois parfois dans le regard de mes interlocuteurs que ça ne leur plait pas.

Et alors ? Si j’avais dit l’inverse, ça n’aurait pas plu à d’autres.

Je fais le job ! Je fais ce que j’ai à faire. Peu importe la petite opinion des autres.

Bien sûr, j’écoute avec attention l’avis constructif des gens qui sont compétents pour le donner, et qui le donnent avec l’objectif d’avancer.

Mais pour le reste…

Tenter de plaire à tout le monde, c’est le meilleur moyen de ne plaire à personne.

Certains vous disent : « pour votre appartement meublé, surtout, faites neutre, que tout le monde puisse s’y projeter ».

Bêtise ! Vous ne vous démarquez pas de la concurrence.

Faites les choses bien, avec caractère, avec goût. Ca ne plaira pas à certains, tant pis pour eux. En revanche, ce sera le coup de cœur pour d’autres.

Il ne s’agit pas de tout peindre en vert non plus. Vous me comprenez.

Vous prévoyez d’investir. Vous en parlez, des tas de gens vont tenter de vous dissuader.

« Ce n’est pas le moment, tout va s’effondrer »

« N’achète surtout pas dans une copropriété »

« N’achète surtout pas un immeuble »

« N’achète surtout pas un garage »

« N’achète surtout pas un local commercial »

« Ne fais surtout pas de colocation »

« N’achète surtout pas dans cette ville »

« N’investis surtout pas à l’étranger »

« N’investis surtout pas en bourse »

Y a-t-il des arguments ?

Si oui, notez-les. S’ils sont pertinents, intégrez-les à votre réflexion. Mais aucune situation n’est idéale. La perfection, ça n’existe pas. Faire l’unanimité est impossible. On ne peut pas avoir 7 milliards de meilleurs amis.

Alors faites le job !

Ceux qui ne vont jamais vous reprocher d’investir dans l’immobilier et qui vont vous apporter tout ce que vous devez savoir pour le faire avec succès, ce sont les experts du Club des Investisseurs Immobiliers (cliquez ici pour en devenir membre).

Ceux qui ne vont jamais vous reprocher d’investir à l’étranger et qui vont vous apporter tout ce que vous devez savoir pour le faire avec succès, ce sont les experts du Club Immobilier International (cliquez ici pour en devenir membre).

Ceux qui ne vont jamais vous reprocher d’investir en bourse et qui vont vous apporter tout ce que vous devez savoir pour le faire avec succès, ce sont les experts dMaster Class Finance : Expert en ETF (cliquez ici pour en devenir membre).

 

Vous verrez, au final, le résultat parle de lui-même.

A très vite,

Guillaume
Objectif Libre et Indépendant

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des